Logo AGFC: Association Genevoise de Football Corporatif

Gazette de la Sélection Corpo n° 11

 

Gazette de la Sélection Corpo n° 11

 
Equipe Sélection AGFC
Diplôme

Le jour du premier match intercantonal était enfin venu. Chaque membre du Comité et chaque joueur attendaient avec impatience ce moment.

 

Le coach de la Sélection AGFC avait pris contact, en fin d’année 2009 avec le FC Interplay, multiple champion, multiple vainqueur de la Coupe et multiple vainqueur de futsal de Suisse centrale. Cette même formation a également glané le titre de Champion suisse en 2006, tournoi annuel de deux jours, regroupant les champions des Grisons, de Zurich, Schaffhouse, Bâle, Saint-Gall et de Suisse centrale. L’objectif de cette extériorisation de notre Sélection était de faire connaître le football corporatif romand outre-Sarine et pourquoi pas, de participer à l’avenir à la compétition suisse.

 

Rendez-vous était pris pour le samedi 6 mars 2010. Arrivés en train, les lucernois ont été pris en charge à 12h00 à la gare de Cointrin, et ce non sans difficulté, par Belmiro BARROSO et Eric BRETON, respectivement responsable du FC DMB et photographe officiel de l’AGFC. Aux environs de 12h40, les deux voitures arrivaient au Stade de Bois-Carré, où le FC Meyrin n’a pas hésité à mettre à disposition, tant les infrastructures que la buvette et toute son équipe, qui y a ouvré d’arrache-pied pour que tout se passe bien.

 

Après les premières poignées de mains allémanico-romandes et la première prise de contact également des quatre nouvelles têtes de la Sélection genevoise, débutait le repas. Il était 13h45.

 

A 15h30, tous les joueurs partaient pour une promenade de digestion dans la région meyrinoise. Les lucernois du FC Interplay n’ayant jamais vu les bâtiments du CERN, le coach genevois et son bras droit tout fraîchement nommé, Sandro ANGIOLILLO, guidaient les sportifs vers cet endroit. Ces quelques pas ont permis quelques échanges intéressants sur des sujets pas forcément footballistiques.

 

Une heure plus tard, chaque formation prenait possession de son vestiaire respectif et les choses sérieuses pouvaient commencer. Le coach de la Sélection AGFC, fidèle à sa politique, n’a demandé aucun résultat spécifique et n’a donc mis aucune pression à ses joueurs. Toutefois, il n’a pas hésité à rappelé que la mentalité suisse-allemande est particulière et combattive. Il s’agissait donc pour les joueurs genevois d’en être conscients et de ne pas avoir peur du contact.

 

Lors de la première période, et après une distribution de chocolats de la part des lucernois du FC Interplay, ces derniers ont été cueillis à froid, puisque Jakh AZIZKHODJAEV, néo-sélectionné, marquait le 1 - 0 après à peine deux minutes de jeu, d’un tir imparable d’environ 20 mètres. Le reste de cette première partie était moyenne, les joueurs du bout du lac passant leur temps à « balancer » et surtout, à être particulièrement brouillons au niveau du marquage. La deuxième période a vu une bonne circulation du ballon et quatre autres buts. En effet, Jakh doublait la mise très rapidement, après quoi Mohamed  ABDELAZIM, Mehdi YOUNES et Nuno DE ALMEIDA scellaient le résultat à 5 – 0.

 

La Rédaction de la Gazette Corpo a vu une bonne équipe de Suisse allémanique, volontaire et dangereuse mais inférieure globalement aux

genevois, sur ce match-ci du moins. Le FC Interplay a promis un match retour chaud, puisqu’il aura à cœur de démontrer qu’il est capable de mieux faire. Du coup, la Sélection AGFC était avisée.

 

Après la douche, tout ce petit monde a été convié à une partie officielle, lors de laquelle Massimo GILI, président AGFC et Roberto ZEZZA, vice-président, remettaient à nos hôtes un cadre souvenir contenant une affiche de la rencontre. C’est sous la traduction sans faille de Sibilla AQUILO que cette affichette, œuvre d’André DUMARTHERAY, responsable des licences de l’AGFC, a changé de mains. Chacun s’est ensuite attablé pour déguster le buffet concocté par les excellents cuisiniers de la buvette du FC Meyrin.

 

A 21h30 les amis footballeurs du FC Interplay, les bras chargés de quoi se désaltérer durant trois heures de train, quittaient les lieux, raccompagnés par les deux chauffeurs du jour.         

 

C’est les pupilles remplies d’espoir et le cerveau garni de projets que le sélectionneur cantonal genevois partait à son tour vers de nouvelles aventures.

 

 

Genève, le 7 mars 2010

 

Roger WAEGER